Marianne et Mimisse au « Relais des artistes » Ou le mariage insolite du dessin et de l’accordéon.

Autodidacte de tempérament, si pas de vocation Marianne Nolard multiplie avec bonheur ses surprenantes migrations intérieures et ses envols libérateurs au Mont de nos évasions.

Je ne cherche pas à faire du beau, ni à séduire. Je cherche à faire du fort. 

Certains de ces dessins ont la magie des toiles d’araignée ou la beauté de ballets lointains.

A.V.