Il s’agit de dessins graphiques réalisés pendant des représentations en directes de musiciens.

C’est devenu un événement incontournable.

A chaque rendez-vous du Tournai Jazz festival, Marianne dessine pendant les performances des artistes invités.

Ainsi, pendant l’édition 2018, l’artiste n’a pas dérogé à la règle.

Elle a  pris une joie immense à laisser glisser son imaginaire à l’écoute des prestations de Didier LookwoodElia Fragione, Jazzy String, Les bandits de Belleville, Lisa Simone, Michel Jonasz, Phil Abraham Quartet, Rhoda Scott, Sacha Toorop, Stacey Kent, Zazuzaz et consorts.

Marianne Nolard était présente au Concours International Félix Godefroid ces 2, 3 et 4 avril 2017 au Conservatoire de Tournai.  https://www.facebook.com/FelixGodefroidHarpCompetition

Pendant les épreuves publiques, elle y a dessiné une centaine de « Graphismes Musicaux ».

Elle a pu grâce au groupe organisateur proposer ces réalisations aux artistes.

Marianne n’en est pas à son coup d’essai.

Quand le jazz est là, la Nolard y va.

Expo Graphismes Musicaux

Voyage de Marianne Nolard dans le Jazz à Tournai 2017

En dessinant, je capte le sens, la valeur, le rythme, la variation des ondes par les sons qui comme le langage circulent en communication avec l’imaginaire.

Dès qu’elle en a l’occasion, elle trottine d’un endroit à un autre, elle dessine ce qu’elle appelle des « Graphismes Musicaux ».

Cette année elle en a croqué plus une centaine lors du Tournai Jazz Festival 2017

Sa rencontre avec Charlélie Couture fut un des meilleurs moments créatifs.

C’est pourquoi, elle a décidé de les réunir, comme en 2007, dans un livret où elle annote les artistes rencontrés. Elle n’est pas à son coup d’essai. A Montreux en Suisse, au festival international de Jazz, elle a côtoyé les plus grands du moment.

Cette aventure a commencé dans notre tournaisis dans le début des années 80.

Si vous désirez en savoir plus, n’hésitez pas à venir le weekend du 13-14 mai 2017 à la Bourse aux livres où différents artistes vous proposent de découvrir les oeuvres.

C’est que le Tournaisis regorge d’artistes de qualité.

Après plus de 8 mois de travaux, la place Saint Pierre offre son nouveau visage. L’artiste Tournaisienne, Marianne Nolard qui assise sur le pavé noircissait des feuilles de « Graphismes rythmiques ». Une fois rentrée dans son atelier, elle agrémentera ces traits de couleurs et créera ainsi de nouvelles œuvres susceptibles de prendre place dans sa galerie.

Marianne Nolard aime ce quartier et n’hésite d’ailleurs pas à lui rendre hommage sur son site Internet. plus

Vincent Dubois, Courrier de l’escaut, 2003

2003 – septembre lien article complet

La musique, communication Universelle : « Cet art est un moyen de communication, une manière d’élevé l’esprit vers la beauté de la rencontre et de l’amitié entre les terriens. (Marianne Nolard)

Quand le Jazz est là, La Nolard y va.

Marianne Nolard l’été dernier à Montreux (Suisse) a assisté au célèbre festival de Jazz. Elle raconte que, depuis toujours, elle est plus attirée par les sons bruts que par les grandes symphonies mais qu’elle a beaucoup aimé « Miles Davis » et la façon fantastique dont il a évolué.

Invitée à Montreux sur place elle se rend compte que son idée de départ n’est pas réalisable. Les musiciens sont trop occupés par le festival. Et puis, aussi, elle est un peu timide. Alors elle s’assied par terre dans le parc Vernex, où se tient une partie du festival off c’est-à-dire entièrement gratuit. Là, elle va se mettre à dessiner, à beaucoup dessiner, cinquante-trois œuvres en tout, en laissant sa main se laisser guider par les rythmes, par les sons. A Roman Susheela Diva, comme à tous les musiciens qui l’ont inspirée, elle a envoyé des e-mails contenant les dessins qu’elle leur a consacrés. « Pour que le festival continue ; dit-elle.

De retour à Tournai, elle a créé un site Internet pour permettre à tout un chacun de partager son expérience montreusinne. Et le Jazz ? Il nous enchante toujours par sa diversité et son évolution, écrit-elle dans son journal de bord : J’y ai également découvert un sens de la communication, sans agression.

François Descy

Le Vlan, relait aussi l’info.

Marianne Expose.

Jusqu’à la fin du mois, Marianne Nolard expose dans son atelier. L’artiste propose un travail sur le Jazz suite à sa visite au festival de Montreux

 

La musique a toujours été un vecteur créateur pour l’artiste.

C’est d’ailleurs à l’occasion d’un festival inédit en Europe « Les [rencontres] Inattendues » que Marianne Nolard a trouvé l’inspiration idéale pour une nouvelle série de graphismes musicaux.

Elle rentre littéralement dans l’énergie des représentations lyriques, laissant guider son crayon au rythme des envolées musicales.

Ce travail a fait l’objet d’une exposition qui a connu un franc succès lors du vernissage. Chanteuses lyriques, musiciens, convives avaient été émus par la démarche et ne pouvaient s’empêcher de se prendre au jeu de celui qui retrouvera le dessin qui porte son nom. Cet échange fut aussi l’occasion de rencontres quelques érudits de marque comme l’ex-Consul de France.

Si vous aussi cette série aiguise votre curiosité, n’hésitez pas à contacter l’hôte de ces créations.

Exposition 15 Octobre – 15 Novembre 2012

Marianne Nolard expose des graphismes musicaux. Ils ont été inspirés et créés pendant le récital de plusieurs chanteuses européennes en collaboration lyrique de Martine Reyners, grande soprano internationale.