Tu demandes ce qu’est l’amour ?
Se perdre dans le regard de l’autre ?
Partager son souffle ?
Le temps d’absence compté en milliers de secondes ?…..

Quand l’amour vient de la peur de perdre
Peut-on chanter le désespoir qui pleure
A l’intérieur…

Pays noirs, pays verts, pays clairs
Que de cloches sonnent la Rédemption
Afin que les êtres s’unissent en une identité terre…

Où « Bouvières et Ables »
Poissons Wallons
Revenus des temps anciens
Heureux en ton sein, se retrouvent….

Douces soirées de l’hiver au coin de nos conversations
Doux souvenirs à l’éthéré en expansion…..

Le soleil se promène sur la campagne dénudée
Le train glisse son ombre sur les talus
La campagne s’y prélasse dans un rayon lumineux….

Ce soir mon lit est trop grand, trop large
Lui si intime habituellement me parle de ton passage….

Dans un tourbillon de chiffre
Je perds pied
Jamais ils ne restent en place
Ils bondissent, rebondissent, disparaissent….

Elles étaient toutes deux
Vieilles et tremblantes
Accrochées l’une au bras de l’autre
Commentant mes tableaux
Elles y voyaient, elles y voyaient
Des images de rêves

Ils arrivèrent d’un autre pays
Où le soleil et la misère
Se côtoyaient
Leurs sourires chaleureux
Entourèrent leurs chants
Venus des Andes.