Comme chaque veille d’hiver Marianne Nolard n’hésite pas à se lancer dans des travaux de longue haleine. Elle vous propose d’assister à l’évolution de son nouveau décor dans le désir de mettre l’accent sur les points critiques de notre société, elle présentera son l’Arbre à pain.

Celui-ci contiendra les contours et la sève d’une création propre à l’artiste, laquelle ne cesse de confirmer son itinéraire singulier.

Journal Le OUF, 1993