Une crèche insolite et insolente, « Pour provoquer la réflexion des gens » L’artiste regarde le monde d’aujourd’hui et de toujours.

« Vous dire ma souffrance du monde, celle qui écorche l’estomac, celle qui gangrène la tête, celle qui éteint les yeux. Dans un monde de cris silencieux, de petits cris édenté, de petites amours sans grandes folies ».

Alain Valentin – Pourquoi ces bouteilles de vin couchées dans la paille ?

Marianne Nolard – C’est pour montrer comment les gens s’évadent de leur propre grotte

AV. – Et la vierge si curieusement accoutrée ?

M.N. – Je l’ai habillée avec des déchets textiles ou synthétiques. Parce qu’on va devoir vivre sur nos propres déchets.

A.V. – Et Saint Joseph avec cette bouche ouverte ?

M.N. – Il est là pour montrer la folie du monde, oui c’est l’inquiétude et l’angoisse des gens.

A.V. – Et les autres personnages ?

M.N. – Regardez celui-là, avec ses souliers en forme de chars d’assaut, et son fusil mitrailleur.

A.V. – Et ce « Monsieur Micro » ?

M.N. – C’est un guerrier de l’info ce bourreur de crâne de tous les temps

Extrait paru dans le Nord Eclair en 1990.