Namur 2000 – Journal La Meuse

Cette journée porte ouverte a été l’occasion d’associer les cultures grâce à la complicité de Marianne Nolard. De l’étude graphique au féminin couchée sur polyester, en passant par le travail de photos ou l’animation numérique, cette créatrice offre un éventail superbe de l’humain.

Plus intuitive qu’Olivier de Serres, elle n’en cultive pas moins avec bonheur une sensibilité peu ordinaire. Mieux qu’un « Théâtre », une histoire, celle de la vie.

C.D.