Vous n’avez pas remarqué que Marianne Nolard exposait pendant les mois de décembre et janvier. Elle vous conviait à un superbe voyage à deux.  Pour ne pas vous ronger les ongles en attendant la suite allez donc voir. C’est mieux que les Snuls, les Nuls et autres abrutissements médiatiques.

Je ne vous casserai pas les oreilles en vous parlant de dépouillement, de liberté de trait, etc. qu’on évoque pour décrire les artistes. Allez plutôt voir !

M.R.